CHIENS MINIATURES : UNE MODE CRUELLE

Ces chiens microscopiques, apparus il y a quelques années, sont malheureusement considérés comme des accessoires de mode. Les avortons d’une portée (c’est-à-dire, les plus petits ou les plus faibles éléments) sont souvent croisés afin de créer des versions miniatures, aussi appelées «teacup » parce qu’ils sont si petits qu’ils pourraient presque tenir dans une tasse de thé. Il ne s’agit pas de conditions d’élevage normales. Les chiens miniatures ne sont pas considérés comme une race comme telle et leur élevage n’est pas réglementé.  

Selon les organismes de protection des animaux, la mode des chiens miniatures met en danger la vie des animaux, car les croisements consanguins augmentant les risques de problèmes de santé tant pour la mère que pour ses chiots. Aucune race particulière n’est utilisée dans ce processus de reproduction non naturel, même si les éleveurs trouvent de nouvelles façons de miniaturiser des races déjà petites telles que le shih tzu, le chihuahua, le caniche, le beagle, le carlin, le Loulou nain et le terrier du Yorkshire.

Ces chiens pèsent 3,2 kg ou moins à l’âge adulte et leurs nombreux problèmes de santé sont directement liés à leur taille anormalement réduite, qu’il s’agisse d’hypoglycémie, de troubles digestifs, de shunts hépatiques, d’hydrocéphalie, de cardiopathie et de problèmes respiratoires, sans compter les difficultés pour le maître de posséder un animal de compagnie fragile, souffrant de maladies chroniques et dont l’espérance de vie est courte.

Les chiens miniatures sont souvent abandonnés à des refuges en raison de leurs problèmes de santé et de la déception et de l’insatisfaction de leur maître. À la grande surprise de certains propriétaires, les chiens miniatures n’ont pas la capacité de faire les mêmes choses que les chiens de taille normale et le traitement de leurs problèmes de santé peut coûter très cher. À cause de leur petite taille, ils passent leur vie dans un sac à main et font très peu d’exercice, sans compter le fait qu’ils n’ont pratiquement pas d’interactions avec d’autres chiens.

Une solution plus humaine serait de se tourner vers une race de chien de manchon, dont les chiens sont en meilleure santé que les chiens miniatures, et ainsi contribuer à éroder la tendance d’élevage contestable de ces petits chiens à la piètre qualité de vie.

 

side_slide2
side_slide1
previous arrow
next arrow
Print Friendly, PDF & Email
error: le contenu est protégé!