Ce Que Vous Devez Savoir Sur L’épilepsie Chez Les Chats

image of a sick cat

Même si l’épilepsie est plus fréquente chez les chiens que chez les chats, cela ne signifie pas que l’épilepsie féline doit être prise à la légère.

Avant de parler des symptômes, des causes et du traitement, il est important de comprendre la différence entre les convulsions et l’épilepsie. En résumé, des convulsions désignent un épisode unique, alors que le mot épilepsie est utilisé lorsque deux crises ou plus non provoquées se sont produites.

On dit que l’épilepsie est idiopathique quand la cause des convulsions n’est pas connue. D’autres affections ou maladies peuvent également être idiopathiques si leur cause n’est pas claire, comme le syndrome urologique félin.

Que se passe-t-il lors d’une crise de convulsions?

Un chat qui fait une crise de convulsions subira une « attaque » physique. Les convulsions sont inattendues, incontrôlées et peuvent se produire lorsque le chat est conscient ou après qu’il eut perdu connaissance. Si ces attaques sont récurrentes, cela s’appelle l’épilepsie (un trouble cérébral courant).

Quelles sont les causes de l’épilepsie?

L’épilepsie est généralement idiopathique, c’est-à-dire que les causes des convulsions ne sont pas claires ou sont inconnues, mais elle pourrait être génétique.

Quels sont les symptômes de l’épilepsie?

Les chats peuvent ressentir une (courte) sensation d’avertissement avant un épisode épileptique, appelée « aura ». Cette sensation étrange peut faire en sorte que les chats semblent effrayés, étourdis, qu’ils recherchent l’attention ou qu’ils sentent le besoin de se cacher. En moyenne, une crise de convulsions peut durer environ 30 à 90 secondes. Différentes choses peuvent se produire une fois que le chat est tombé sur le côté :

  • Raidissement du corps
  • Salivation abondante
  • Vocalisation
  • Miction et défécation
  • Membres qui s’agitent (comme si l’animal essayait de nager)
  • Mouvement de la mâchoire et mastication vigoureuse

Quand les crises de convulsions surviennent-elles?

  • Activité : pendant le repos ou le sommeil
  • Moment de la journée : pendant la nuit ou tôt le matin
  • Âge : le premier épisode survient habituellement entre les âges de 1 et 4 ans

Les chats se remettent généralement assez vite d’un épisode. Certains vont bien dès la crise terminée, mais d’autres peuvent prendre jusqu’à un jour pour récupérer.

Comment se comportent les chats après une crise de convulsions?

Après un épisode de convulsions, les chats peuvent :

  • faire les cent pas
  • sembler confus
  • sembler désorientés
  • errer sans but apparent
  • sembler perdre la vue
  • démontrer un comportement compulsif
  • avoir un appétit accru
  • avoir une soif accrue

Comment diagnostique-t-on l’épilepsie?

L’âge auquel les crises ont commencé et la fréquence à laquelle elles se produisent sont des renseignements importants que le médecin vétérinaire voudra connaître avant de faire des analyses de sang et d’urine, de vérifier la fonction thyroïdienne et de procéder au dépistage de certains virus.

Origine :

  1. Idiopathique (cause inconnue)
  2. Anomalie structurelle intracrânienne causant des déficits neurologiques
  3. Origine métabolique ou intracrânienne : les crises surviennent avant l’âge d’un an ou après l’âge de quatre ans

La tomodensitométrie, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et l’analyse du liquide céphalorachidien peuvent également être effectuées.

L’épilepsie chez les chats est-elle traitable?

Les chats ne seront pas traités dans un établissement vétérinaire. Le médecin vétérinaire vous dira si un anticonvulsivant est une option possible et sécuritaire pour votre chat si les crises sont graves et fréquentes. Si la cause est génétique, la prévention est peu probable et l’utilisation incorrecte de médicaments, en particulier l’arrêt soudain du traitement, peut aggraver la situation et causer des récidives de convulsions.

Les convulsions peuvent-elles être prises en charge?

Très important : n’essayez pas de soigner votre chat à la maison avant d’avoir consulté un médecin vétérinaire.

Lorsque des anticonvulsivants sont prescrits et utilisés, le traitement doit être surveillé et la posologie des médicaments ajustée si nécessaire. Les chats plus âgés peuvent subir des effets secondaires touchant leurs organes qui pourraient nécessiter un changement de diète. Si la cause est génétique, la stérilisation sera probablement conseillée.

side_slide2
side_slide1
previous arrow
next arrow
Print Friendly, PDF & Email
error: le contenu est protégé!