Définir le risque lié au mode de vie de votre chat

Les chats n’ont pas tous le même mode de vie et comprendre les risques qui y sont reliés est fort important afin de protéger adéquatement votre compagnon.

La traditionnelle classification chat d’intérieur et chat d’extérieur est souvent inadéquate car certains risques additionnels peuvent être présents et sont parfois minimisés ou même omis. En raison de plusieurs facteurs, tels que l’enrichissement du milieu de vie, les sorties extérieures, un déménagement, une nouvelle adoption, des problèmes de comportements, plusieurs chats verront leur mode de vie changer au fil du temps.  Il n’y a pas de mode de vie optimal, chacun comporte ses avantages et inconvénients.

LE CHAT D’INTÉRIEUR

Les bénéfices d’être un chat d’intérieur exclusivement sont principalement la diminution des risques de blessures, de contacts avec des agents infectieux (virus, bactéries, parasites), d’empoisonnements, et de souffrir des mauvaises conditions climatiques.  En revanche, le chat d’intérieur exclusivement pourrait être moins apte à exprimer ses comportements naturels si son environnement n’est pas correctement enrichi.  Il est plus à risque de développer certains problèmes comportementaux suite à l’ennui, au manque de stimulation, ainsi qu’au manque d’exercice physique. L’obésité peut aussi l’affecter. Pour certains chats, le manque de stimulation peut être très anxiogène amenant certains à développer des problèmes de santé reliés au stress (certains problèmes urinaires et la constipation par exemple).

LE CHAT D’EXTÉRIEUR

Pour le chat d’extérieur, son contact avec les grands espaces et le grand air lui permet d’exprimer amplement ses comportements félins innés mais augmente malheureusement ses risques de blessures, d’infections, d’empoisonnement et le soumet parfois à la rigueur du climat.  Être souvent à l’extérieur permet de favoriser l’exercice, et de maintenir plus facilement un poids santé, à moins que votre chat aille quémander de la nourriture chez vos voisins!

LE CHAT D’INTÉRIEUR/EXTÉRIEUR

Le compromis idéal reste le chat d’intérieur pouvant bénéficier d’un accès extérieur, il profite alors de tous les avantages d’aller dehors avec moins de risques associés.  Par contre, l’accès extérieur doit être sécuritaire. Un enclos grillagé de bonne dimension, fermé, comportant plusieurs points d’observation et de repos en hauteur, un accès à une aire gazonnée et un abri contre le soleil fera le bonheur de nombreux félins.  Si votre chat accepte de s’y soumettre, des sorties supervisées en laisse peuvent aussi permettre à votre chat de changer sa routine et faire un peu d’exercice.  Avec un apprentissage lent et soutenu, le chat peut apprendre à « oublier » qu’il est en laisse et exprimer certains de ses comportements félins.  Ne pas oublier de laisser votre chat choisir sa destination, ne pas tirer sur la laisse.

RISQUES MÉCONNUS

La présence d’un chien à la maison, d’un autre chat qui va dehors, des contacts chat à chat à travers une fenêtre, une porte patio ou un enclos ou tout autre situation de contacts possibles doivent être mentionnés à votre vétérinaire.  Ce sont des risques méconnus souvent non révélés au moment de l’examen annuel de votre chat.  Avec une bonne connaissance de ces risques, votre vétérinaire pourra adéquatement évaluer les besoins de prévention nécessaires pour votre animal.

Ne pas oublier que votre chat soit exclusivement d’intérieur, d’extérieur ou un mélange des deux, il se doit d’être protégé contre les parasites et les maladies infectieuses adéquatement.

Planifiez, dès maintenant, une visite avec votre vétérinaire pour discuter du mode de vie de votre chat, des risques associés et de la prévention antiparasitaire et vaccinale nécessaire à votre tendre ami.

side_slide2
side_slide1
side_slide3
previous arrow
next arrow
Print Friendly, PDF & Email
error: le contenu est protégé!